Le gouvernement lance la « prime à la casse » pour les chaudières au fioul

Le gouvernement lance la « prime à la casse » pour les chaudières au fioul

Afin de permettre aux Français de s’équiper de chaudières moins polluantes et plus efficaces, le ministre de l’Energie a annoncé le lancement en mai d’une « prime à la casse » pour les chaudières au fioul usagées.

Après la prime à la casse pour les voitures, voici sa version – plus modeste – pour les chaudières… Réservée aux modèles fonctionnant au fioul, cette aide accordée par l’Etat sera mise en place d’ici début mai pour inciter les Français à s’équiper d’appareils plus efficaces et moins polluants. C’est ce qu’a annoncé ce jeudi le ministre de l’Energie Eric Besson. « Il s’agit d’une prime donnée par un fournisseur de fioul à son client particulier pour changer sa chaudière ancienne contre un appareil moderne et performant » a-t-il expliqué.

Cette aide sera « financée par les distributeurs de fioul et labellisée par l’Etat », a-t-il précisé lors d’une intervention devant la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C). Selon le ministre, une dizaine d’entreprises se sont déjà engagées à signer une charte qui stipule qu’en remplacement d’une chaudière de plus de 15 ans, tous les clients recevront 100 euros pour l’achat d’une chaudière basse température et 250 euros pour celui d’une chaudière à condensation au fioul.

Le prix du fioul s’est envolé de plus de 20% en un an

La prime devra être versée en une fois ou sous la forme d’un avoir sur trois livraisons de fioul maximum. Eric Besson a replacé cette mesure dans le contexte des efforts visant à « réduire la facture énergétique des Français », en pleine période de flambée des cours du pétrole. Selon les chiffres de l’administration, le prix de vente moyen du fioul domestique a bondi de plus de 21% depuis un an.
En France, plus de 15% des résidences principales sont chauffées au fioul. Les chaudières au fioul équipent 3,5 millions de maisons individuelles et 900.000 appartements. Selon Eric Besson, un million de logements sont équipés de chaudières de plus de 15 ans.

Source : latribune.fr